A PROPOS

Photo CB .jpg

Après des études en Psychologie et Philosophie dans les années 70 puis finalement de Publicité, j’ai travaillé dans les Media pendant plus de 30 ans.

On ne m'attendait pas dans la Peinture, de multiples questions, à mes débuts, toujours les mêmes m'ont été posées,  je vous les retranscris avec mes réponses :

- " Je sais que tu as toujours été passionnée de couleurs et que tu voulais créer une société autour de la Couleur, mais qu’est-ce qui t’a décidée à faire de la peinture ? "

- " J'ai effectivement débuté la création d'une société d’objets de décoration avec un univers de couleur tant visuel que sémantique. Rapidement je me suis aperçue que la commercialisation m’ennuyait, seule la création m'intéressait. 

J’avais fait le même job toute ma vie et ma retraite venue, je voulais me faire plaisir.  Un jour,  j’ai acheté des tubes de peinture, des pinceaux et des couteaux. J'ai commencé à peindre sur papier. Ce fut une vraie découverte, une profonde joie ! "

- " Tu n’as pas tout de suite peint sur Bois ? rappelle-moi comment tu appelles tes tableaux ? "

- " Au début j’ai conservé mon concept : combiner les couleurs à l’infini. mais cette fois avec des tubes de peinture. Je me fixais une contrainte en utilisant seulement 3 couleurs pour le seul plaisir de créer une harmonie chromatique. 

J’étais très productive et en regardant mes COBI (combinaisons de couleurs) j’ai constaté qu’elles ressemblaient davantage à des décorations murales. Alors, l’idée m'est venue de changer de support et d'apporter d'autres éléments à mes créations. 

Le bois a des atouts : son aspect brut, sa rigidité qui permet toutes les fantaisies de relief comme les empâtements et  l’insertion de pierres réalisée au "modeling paste" et évidemment les collages. Matière et texture me permettent une expression créative en 3 dimensions. 

Je les appelle « Tabula », c’est un petit clin d’œil au concept philosophique de « Tabula rasa » qui désigne le fait de recommencer à zéro. C'est également un mot latin qui désigne une peinture sur une planche de bois."

-" Comment t’es venue l’idée de faire des collages mélangés à la peinture acrylique ? "

- " N’étant pas issue de l’univers des Beaux-Arts, parfois mes folles idées restaient sans suite, après moult essais et agacements. Au fur et à mesure que j’avançais, j’ai structuré ces idées et surtout acquis de la technique grâce à Franck Cyrille, artiste, mon professeur. 

A mes débuts,  en juillet 2016, une évidence a surgi : j’avais envie de conter une histoire en détournant les objets du quotidien, manifester ma distance avec notre civilisation consumériste.

Représenter de façon réaliste ces objets m'est apparu essentiel, une photographie s'imposait au milieu d'un paysage imaginaire peint à l'acrylique. Le choc des deux matières et le contraste du style concordaient avec le message que je souhaitais transmettre. 

Petit à petit, d'autres sujets plus oniriques m'ont inspirée mais ces collages commandent toujours le thème. L'objet avive mon imagination, il devient animé, je lui donne un univers éloigné de sa fonction première, bien entendu toujours très coloré. Quant à l'acrylique, je l'ai immédiatement aimé pour son côté plastique et sa souplesse d'utilisation. 

- " Je vais être provocateur mais est-ce un hobby de retraitée ou bien une passion ? "

"On sait tous que les passions font souffrir, qu’on les subit. Peut-être le seul point commun avec la passion, c’est que je peux être obsédée par un sujet.

La Peinture est davantage qu'une passion qui ne serait qu'éphémère, elle est pour moi comme une nouvelle vie dans un pays étranger, comme tu le sais, j’ai vécu dans plusieurs pays en Afrique et Asie. Il y a tout à découvrir, c’est une renaissance. 

Ma curiosité naturelle me conduit à aller vers ce pays inexploré, il est immense, je ne veux plus le quitter, tout ça à partir de mon atelier dans mon appartement à Paris "

Voila, si vous êtes arrivés jusqu'au bout de ces questions-réponses, vous avez un aperçu de qui je suis et de mes inspirations.